Richard Malka, ténor du barreau, écrivain et scénariste

Richard Malka, avocat spécialiste du droit de la presse et des médias, est né en 1968 au sein d’une famille juive marocaine. Inscrit au barreau de Paris depuis 1992, il s’est illustré au cours de nombreux procès aux retentissements médiatiques. Il est également scénariste de bandes dessinées et a récemment publié son tout premier roman intitulé Tyrannie.

L’avocat

Très influent dans les médias, il a pour credo la défense de la laïcité et la liberté de la presse.
Embauché dès 1992 au cabinet de Georges Kiejman alors ministre de Mitterrand, il le défendra en 2010 lors d’un procès en diffamation et obtiendra sa relaxe. « Je défendais mon père » déclarera-t-il plus tard, soulignant ainsi son attachement à cet homme qu’il considère comme son mentor.
Avocat du journal satirique Charlie Hebdo depuis 1992, il se distingue lors de l’emblématique procès des caricatures de Mahomet en faisant valoir le droit au blasphème.
En 2010, Richard Malka plaide pour la crèche Baby Loup et obtient la validation d’un licenciement lié au port du voile islamique.
Il représente à plusieurs reprises des personnalités issues de milieux divers, et est à l’origine de nombreuses diatribes envers l’humoriste Dieudonné en raison de propos racistes.

L’écrivain

Grand amateur de bandes dessinées, la lecture de la série de six volets de L’Incal l’incite à devenir lui-même scénariste. Il sera ainsi à l’origine d’une vingtaine de publications, notamment L’Ordre de Cicéron de Paul Guillon, se déroulant dans le milieu judiciaire et adaptée en série sur Arte.
Les éloges ne se font pas attendre à la sortie en 2018 de son premier roman : Tyrannie. Sa belle plume nous entraîne dans une dystopie mêlant thriller judiciaire et histoire d’amour et remet sans cesse le lecteur en question concernant le bien et le mal.

Fort de ce coup de maître pour un premier roman, Richard Malka, agitateur de conscience aux multiples facettes, ne manquera pas de renouveler cette expérience dans le domaine littéraire. C’est du moins le vœu le plus cher de ses lecteurs !

 

 

Laisser un commentaire